Réservations par téléphone
+4 0733  311   177
+4 0244 520 488

La cuisine roumaine il y a un siecle

La cuisine roumaine il y a un siecle

Nous venons de celebrer la Journee Nationale de la Roumanie il y a quelques jours, de sorte que les Roumains partout ont eu la possibilite de cuisiner et de deguster leur fameux plat traditionnel: le porc avec des haricots. C’est une recette traditionnelle, nous devons l’admettre, quoiqu’il soit un peu trivial.

La pizza, la shawarma et les hamburgers sont devenus de recettes universelles, mais nos sarmale et mamaliga ont gagne de la popularite aussi. Toutefois, je me demande: qu’est-ce que la cuisine roumaine il y a un siecle ressemblait?

Les habitudes alimentaires en disent beaucoup sur une nation, etant un important – bien qu’un peu sous-estimee – constituant culturelle. Neanmoins, il y a des anthropologues et des qui l’ont beaucoup recherche. Il est le cas du dr. Gheorghe Crainiceanu qui a publie son travail, « Igiena teranului roman » (L’hygiène du paysan roumain), en 1895. Dans cette etude, il detaille les habitudes culinaires des Roumains dans le contexte essentiellement rurale il y a un siecle.

Il ne vient pas comme une surprise de voir la representation d’un pays rural de la fin du 19eme siecle trouve dans un etat general de pauvrete, d’ignorance et de misere. Le plat principal etait mamaliga – qui encore une fois, n’a rien de surprenant. Peut-etre que vous pourrions, cependant, etre surpris de voir qu’une famille paysanne moyenne parfois le preparait trois fois par jour. Le pain blanc banal etait une delicatesse, servi uniquement lors des occasions speciales. La farine de ble blanche etait rare et chere.

La viande etait souvent absente de l’alimentation des roumains. Les paysans preferaient le vendre et le remplacer avec des legumes et des œufs. De tous les rituels culinaires alarmants des paysans, il vaut la peine de mentionner que, a cause de la pauvrete ou de l’ignorance, les gens souvent nourraient leurs bebes recemment sevres avec des cornichons, des bagels et des haricots, ce qui les rendait vulnerables a la gastro-enterite et d’autres problemes digestives. Le medecin-auteur raconte comment a Braila tels evenements etaient tres frequents. Le lait etait pratiquement absent pendant le long hiver, car les animaux n’etaient pas nourris ni conserves adequatement.

D’autre part, il y avait aussi des aliments sains dans le regime alimentaire du paysan roumain il y a 100 ans. L’amarante, la betterave et de l’huile de chanvre ont ete depuis longtemps disparus de notre alimentation. Peut-etre qu’il est dommage.

Comments

comments

This entry was posted in Location de voitures and tagged . Bookmark the permalink.